Make your own free website on Tripod.com

Apnée - Le Rendez-Vous Syncopal



Le mécanisme
En Apnée : Le rendez-vous syncopal des 7m
Prévention

Le mécanisme 

Il est important de comprendre que c'est la quantité de CO 2 dans le sang qui déclenche le réflexe respiratoire (le besoin irrépressible de respirer), alors que c'est la pression partielle d'Oxygène qui permet la survie.

Après une hyperventilation, la quantité de CO 2 dans le sang est très faible (proche de celle de l'air 0,03%). Il est donc possible de consommer tout l'oxygène avant d'atteindre le seuil de déclenchement du réflexe respiratoire : il y a donc syncope anoxique (par manque d'Oxygène).


Le rendez-vous syncopal 

A la descente, les conditions sont très favorables :

Au fond , la pression partielle d'oxygène diminue (consommation de l'O²)

A la remontée , la pression d'oxygène diminue avec la pression ambiante, on peut donc franchir le seuil d'anoxie.

Le phénomène est d'autant plus favorisé que le cerveau est moins bien irrigué de par la position, encore favorisé par le fait de regarder la surface (compression des sinus carotidiens)

Il est fréquent d'observer ce type de syncope entre 7 mètres et la surface.

La victime ne ressent aucune sensation de malaise, et ne garde aucun souvenir de sa syncope.


Prévention 

Au repos, à l'air, s'hyperventiler en chronométrant le temps avant l'apparition du premier vertige. Avant une apnée, le temps d'hyperventilation ne doit pas dépasser le tiers de ce temps de référence. Exemple : Un plongeur, lors d'une hyperventilation au repos, ressent les premiers vertiges au bout de 4 minutes.
Lors de ces apnées il ne devra pas dépasser un temps d'hyperventilation d'une minute et 20 secondes.
S'il fait des apnées d'une minute, il devra les espacer d'au moins 3 minutes.
Retour à la page plongée  M'envoyer un message : jbuet@iname.com